Infiltrometrie

Test de perméabilité à l’air, pourquoi ? :

Les tests de perméabilité à l’air, ou «infiltrométrie», permettent de visualiser les infiltrations d’air parasites et de quantifier la perméabilité à l’air de l’enveloppe d’un bâtiment.
Les défauts de perméabilité à l’air des constructions peuvent engendrer une augmentation des besoins de chauffage de plusieurs dizaines de kWh/m2/an.
Même si une ventilation est toujours nécessaire, elle doit être maitrisée pour assurer efficacement le renouvèlement de l’air sans perdre de l’énergie.
Une bonne étanchéité à l’air permet donc un bon fonctionnement des systèmes de ventilation et permet d’assurer ainsi :
- une bonne qualité de l’air,
- la conservation du bâti,
- un bon confort acoustique et thermique,
- une réduction de consommation et donc des économies d’énergie !

LE TEST D’ETANCHEITE A L’AIR est obligatoire :
Pour l’obtention du Label de Performance BBC-Effinergie.
Pour toute construction neuve (bâtiment d’habitation) dès le 1er janvier 2013.

Test de perméabilité à l’air, comment? :

Ce test est réalisé à l’aide d’une porte soufflante souvent appelée « blower door »qui se compose d’une toile nylon, d’un cadre réglable monté sur l’une des ouvertures du bâti, d’un ventilateur qui permet de mettre le bâtiment en dépression ou surpression, d’un capteur de pression ainsi qu’un ordinateur qui pilote l’ensemble.


Avant le test, il convient de conditionner le bâtiment et de fermer toutes les ouvertures (portes, fenêtres, ventilation…) en accès direct sur l’extérieur, et laisser les portes intérieures ouvertes pour permettre la libre circulation de l’air dans la maison. Seules les portes de placards et celles des WC seront fermées.

Pour les appareils permettant la circulation de l’air (chaudière, VMC, inserts…), il convient de les éteindre avant le conditionnement du bâtiment.
De plus l’environnement du test (pression atmosphérique, vitesse du vent…), sera pris en compte.


Enfin le test peut démarrer. Mise en dépression et/ou surpression du volume intérieur grâce au ventilateur situé sur la porte soufflante. L’action du ventilateur permet de mettre en évidence les entrées d’air parasites et de visualiser celles-ci à l’aide d’une poire à fumée, caméra thermique ou tout simplement à la main(en dépression).
 
Le résultat des mesures effectuées donnent les valeurs n50 (Débit de fuite rapporté au volume intérieur chauffé pour une pression d’essai de 50Pa exprimé en m3/h/m3 soit h-1) ainsi que Q4pa-surf (Débit de fuite rapporté à la surface de parois froides du bâtiment sous 4Pa exprimé en m3/h/m2).
En analysant les données provenant des différents capteurs de pression, le logiciel informatique relié à la « blower door » permet de déterminer la taille des fuites.
 

Test de perméabilité à l’air, Quand? :


Lors d'un projet, deux tests peuvent être  réalisés :
- Le 1er test est un test intermédiaire (facultatif) :
Le test d’étanchéité à l’air intermédiaire pourra être réalisé au clos couvert du bâtiment, une fois l’étanchéité à l’air mise en place Les ouvertures connues donnant sur l’extérieur, ou sur des locaux non chauffés seront obturées par le client avant le test (portes d’accès sur garage encore non présentes, passage des gaines techniques, entrées et extractions d’air des VMC…).
Grâce à ce test, les entreprises peuvent apporter des actions correctives  pour le traitement des fuites constatées, avant le stade des finitions.
- Le 2ème test est un test de  fin de chantier (obligatoire) :
C’est un test qui respecte la norme NF EN 13829 ainsi que le guide d'application GAP 50-784, qui devra répondre aux attentes de l'étude thermique donnant droit à un rapport aux normes NF13 829.
Test de perméabilité à l’air, Quel exigences réglementaires ?
Paramètre important pour caractériser une enveloppe de bâtiment, l'étanchéité à l'air du bâti est caractérisée dans la réglementation thermique par un coefficient de perméabilité appelé Q4Pa-surf. Ce dernier représente le débit de fuite par m² de surface déperditive hors plancher bas sous une dépression de 4 Pa, et s’exprime en m3/(h.m²).
La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) fixe des objectifs en matière de performance de l'enveloppe du bâtiment pour le secteur résidentiel et impose une justification du niveau atteint en fin de travaux pour tous les bâtiments d’habitation neufs dont la demande de permis de construire a été déposée depuis le 1er janvier 2013. Les seuils réglementaires sont les suivants :
 
La mesure de perméabilité à l'air d'un bâtiment n'est valide, dans le cadre de la RT 2012, que si elle est réalisée par un opérateur autorisé par le ministère en charge de la construction.

Test de perméabilité à l’air, Ou sont les fuites ?

1° Menuiseries extérieures :
Les menuiseries extérieures, tels que les seuils de portes et de porte-fenêtre, qui doivent être équipés d’une barre d’étanchéité adaptée ; ainsi que les linteaux, dont la perméabilité à l’air est réglementée par la norme européenne NF EN 12207 en vigueur depuis 2000.
2° Équipements électriques :
Les équipements électriques sont également sources de fuites, notamment au niveau des interrupteurs et des prises de courant et en particulier lorsque ces éléments sont implantés sur un mur extérieur.
3° Trappes d’accès aux Combles et trappes de visites. Les éléments traversant les parois :
Enfin, des fuites ont aussi souvent lieu au niveau des éléments traversant les parois, tels que les trappes menant aux combles, les trappes donnant accès au réseau électrique, ou encore les conduits d’évacuation. Le nombre de percements doit donc être limité que ce soit pour les équipements électriques ou les trappes, et les éléments utilisés (conduits, boîtiers) doivent être choisis étanches
4° Les systèmes de chauffages type cheminée ou poêle à bois :
Conduit d'évacuation des fumées ou des gaz. Pour l’énergie renouvelable type Poêle à pellets/granulé/cheminée, il sera demandé un Poêle  étanche (Type C) à l’air.
5° Liaisons gros œuvre planchers :
Liaison mur / dalle sur terreplein, liaison mur / dalle ou plancher en partie courante…
 

Test de perméabilité à l’air, Par qui?

La mesure de perméabilité à l'air d'un bâtiment n'est valide, dans le cadre de la RT 2012, que si elle est réalisée par un opérateur autorisé par le ministère en charge de la construction.
Opérateurs certifié Qualibat 8711 pour EID.CONSULT: M.Heinrichs David, Numéro d’autorisation : MB 0892-1
Nos tests sont réalisés conformément à la norme NF EN 13829 et au Guide d’Application GA P50-784.

DPE

Suite à l'entrée en vigueur de la RT2012, le texte du 21 septembre 2007 relatif au DPE construction nécessite d'être modifié car devenu obsolète. L'arrêté modificatif est en cours de rédaction. En attendant sa publication, pour les bâtiments construits selon les normes RT2012, le DPE doit être réalisé à partir du récapitulatif standardisé d'étude thermique (fichier RSET) conçu lors du projet.

Pour les bâtiments construits selon les normes RT2005, le DPE à fournir est le DPE construction tel qu'il était prévu dans sa version initiale de 2007, que le texte modificatif ait été publié ou non.

Le diagnostic de performance énergétique est obligatoire pour les bâtiments neufs et les parties nouvelles de bâtiment pour lesquelles la date de dépôt de la demande de permis de construire est postérieure au 30 juin 2007.

Pour ces constructions, le maître d'ouvrage fait établir le diagnostic de performance énergétique par un professionnel indépendant du maître d'ouvrage et du maître d'œuvre, et dont les compétences sont certifiées.

Basé sur la synthèse d'étude thermique standardisée de la RT2005 accompagnée d'une vérification visuelle in situ de cohérence entre les éléments de cette synthèse et le bâtiment effectivement construit, ce diagnostic permet d'évaluer les consommations conventionnelles d'énergie, les émissions de gaz à effet de serre associées et les frais énergétiques annuels du bâtiment.

Le diagnostic de performance énergétique est remis au propriétaire au plus tard à la réception de l'immeuble.

Le décret n° 2006-1147 du 14 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique et à l'état de l'installation intérieure de gaz dans certains bâtiments ainsi que l'arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine définissent le contenu du diagnostic.
 

Attestation de prise en compte de la RT2012

Après les travaux : l’attestation à l’achèvement des travaux
Une fois les travaux terminés, vous devrez une nouvelle fois prouver la prise en compte de la RT 2012 en ajoutant au dossier de la déclaration d’achèvement des travaux une attestation finale prenant en compte tout ce qui a été effectivement prévu dans la construction.
Qui produit l’attestation ?
Contrairement à l’attestation à fournir au moment du dépôt de PC, ce n’est pas au maître d’ouvrage de produire ce document. Les personnes autorisées sont :
√Un contrôleur technique
√Un technicien habilité à réaliser un diagnostic de performance énergétique
√Un organisme certificateur lorsqu’il a délivré un label pour le bâtiment ou la partie de bâtiment concerné(e)
√Un architecte
Un  bureau d’études thermiques n’a pas le droit de signer cette attestation, alors même que c’est l’acteur le plus compétent sur le sujet. Il s’agit en fait d’éviter que le même bureau d’études qui a aidé à la conception ne soit chargé du contrôle des travaux et qu’il y ait conflit d’intérêts.
Cette attestation obligatoire requiert notamment une visite du professionnel sur site.

Comment produire l’attestation ?

Vous devez fournir à la personne autorisée les informations nécessaires à la réalisation de l’attestation :
Votre nom, prénom, adresse
Le numéro du permis de construire, les références cadastrales et l’adresse du bâtiment
L’étude thermique finale et définitive réalisée par votre bureau d’études thermiques.
Les documents justifiant la pose d’isolant sur les murs extérieurs.
Vous devez aussi lui transmettre le document prouvant que votre bâtiment possède le niveau d’étanchéité à l’air exigé :
Soit le rapport de mesure de perméabilité à l’air
Soit l’agrément ministériel de l’entreprise qui a réalisé l’enveloppe de votre bâtiment (cela lui donne droit de faire valoir une valeur d’étanchéité à l’air pour toutes les constructions qui ont suivi la même démarche qualité).
Pour les bâtiments collectifs, justifier l’étanchéité à l’air par un agrément ministériel ne sera cependant possible que pour les permis de construire déposés à compter du 1er janvier 2015.
Enfin, de la même façon que précédemment, la personne autorisée va utiliser l’outil informatique mis à disposition sur le site internet du Ministère qui va lui permettre d’éditer l’attestation.
Les sanctions dans le cas du non-respect de la règlementation
S’il y a refus de fournir une de ces attestations, ou si l’obligation de résultats n’est pas atteinte, de lourdes sanctions sont prévues par la loi. D’abord, les travaux sont interrompus. Ensuite, l’amende peut monter jusqu’à 45 000 € et la peine de prison jusqu’à 6 mois. Enfin, le non-respect de l’injonction d’arrêter les travaux ou la récidive peuvent aggraver ces sanctions.



Etude thermique

La nouvelle règlementation thermique (RT2012) a pour but de :
√ Augmenter l’efficacité énergétique du bâti : calcul du coefficient Bbio ≤ Bbiomax
√ Réduire les consommations des maisons pour atteindre Cep ≤ Cepmax, fixé par la législation.
√ Approche confort d’été  Tic < Tic réf (°C) Le Tic représente la température intérieure de confort.
√ De recourir aux énergies renouvelables (uniquement les maisons individuelles),
√ De traiter les ponts thermiques,
√ D’avoir une surface minimale d’ouvrants,
√ De posséder un système de régulations minimales,
Nous ne pouvons être juge (attestation initiale Bbio) et parti (Attestation finale de prise en compte).
Les études thermiques ne font pas partie de nos missions, cela demande un savoir-faire et des connaissances thermiques très pointues pour une optimisation millimétrée pour votre projet.
Néanmoins, notre présence sur le marché et vos besoins à cet égard, nous ont conduit à choisir un bureau d'étude thermique dont l’expérience et les compétences sont mises à votre disposition pour vous et votre projet.
Pour vous faire bénéficier du fruit de cette collaboration et de nos expériences respectives, nous serons présents à chaque étape de votre projet pour vous accompagner et vous conseiller. 
Afin de vous garantir une totale indépendance entre le bureau d'étude thermique et EID.CONSULT, vous serez facturé et règlerez le prestataire de l'étude thermique directement. Notre collaboration vous permet d'obtenir des tarifs privilégiés pour vous et votre projet.
N’hésitez pas à nous contacter dès à présent pour nous présenter votre projet.

Pour en savoir plus

Vous souhaitez obtenir des informations ou un devis complet détaillé ? Contactez-nous

Register now


I'm a small Introtext for the Register Module, I can be set in the Backend of the Joomla WS-Register Module.



  or   Login
×